Retrouvez
dans cette rubrique
Actualités médecine esthétique

Les actes de médecine esthétiques sont désormais soumis à une TVA à 20%

Jusqu’ici exonérés, les actes de médecine esthétiques sont désormais soumis à une TVA à 20%.

La cryo-lipolyse, une nouvelle technique non invasive de réduction des amas graisseux localisés

La cryo-lipolyse, une nouvelle technique non invasive de réduction des amas graisseux localisés, est désormais proposée au Centre Esthétique Médical de Rennes. 

La cryo-lipolyse est une nouvelle technique, non invasive, quasi indolore, sans risques, permettant de réduire visiblement, les bourrelets graisseux localisés, telles les “poignées d’amour ” et bourrelets abdominaux non désirés…

La réduction obtenue est clairement visible, harmonieuse et durable (voir l'article d'Isabelle Eustache du 12/11/2012 sur le site e-santé).
Qu'est-ce que l'hyperhidrose et quelles sont les causes ?

Qu'est-ce que l'hyperhidrose ?


L'hyperhidrose est la production excessive de sueur. La sueur est fabriquée par les glandes sudorales qui sont réparties sur l'ensemble du corps et localisées en plus grande abondance aux paumes des mains, aux plantes des pieds et aux aisselles (région axillaire). La transpiration est une réponse normale à l'augmentation de la température du corps secondaire à un exercice physique ou à une fièvre.

Quelle sont les conséquences de l'hyperhidrose?

L'hyperhidrose est le plus souvent majorée par les émotions qui entraînent une transpiration excessive des mains ou des aisselles qui devient gênante voire invalidante.Dans l'hyperhidrose axillaire, les vêtements deviennent humides et l'excès de sueur les décolorent. 

Comment traiter l’hyperhidrose axillaire ?

La toxine botulique est le traitement de choix. Il est sans danger et très efficace. En pratique, la zone qui transpire est quadrillée et on injecte la toxine botulique en une vingtaine de points par aisselle.
Ces injections sont peu douloureuses, mais il est possible de faire bénéficier les patients pusillanimes d'une anesthésie locale par crème anesthésiante.
L'effet se fait sentir 1 ou 2 jours après les injections, augmente progressivement pour atteindre son maximum au bout de 2 semaines et sa durée d'action moyenne est de 6 mois environ.


Les injections doivent être répétées à intervalle régulier car il s'agit seulement d'un traitement suspensif.